Demande d'inscription

Merci de renseigner correctement tous les champs obligatoires.

Lors de l'inscription à un repérage, merci de préciser ici quel(s) spectacle(s) vous venez voir et à quelle date.

Lors de votre déplacement pour le visionnement d’un spectacle depuis une autre région que la Suisse francophone, vous désirez que votre nuit d’hôtel soit prise en charge par Pro Helvetia ?

Nous acceptons une demande par structure.

* Ces champs sont obligatoires

IT'S IT'S, Julia Perazzini / Devon

IT'S

Les spectateurs sont assis face au bar du théâtre, plongés dans l'obscurité. Une silhouette floue, non identifiable et camouflée sous une capuche guète depuis l'extérieur, entre et s’accoude au comptoir. L'inconnu est seul. Il commence à parler à une hypothétique et hypnotique serveuse… Il lui commande une bière, la boit. Au bout d'un moment, fort de son désir, la serveuse prend forme et vie. IT'S touche à l'identité de l'être humain, à son aptitude à se connaître, à se reconnaître, et à se méconnaître. A se présenter au monde, à s'inventer devant les autres, ainsi qu'à s'inventer des vies parallèles, ce qui, selon certains penseurs, nous différencie des animaux ... IT'S est un traveling dans le cerveau de sa créatrice, Julia Perazzini : entre ses fantasmes, ses fascinations, et sa propre multiplicité : elle nous invite chez elle, en somme. Incarnant 12 trajectoires, elle nous donne des instantanés, intenses, qui sont comme autant de rencontres avec ces solitudes singulières, toutes porteuses d'un secret, impénétrable. Elle joue avec notre regard de spectateur, et crée une circulation troublante entre intimité et façade humaine, performeur et spectateurs, et pose la question de qui plonge dans l'autre ? Est-ce les spectateurs qui plongent dans son intimité à elle, ou est-ce elle qui plonge dans le regard et l'inconscient des spectateurs ? IT'S est le 2 ème volet de la quadrilogie HEY,IT'S COLD HERE!, créée en automne 2012 à l'Arsenic (Lausanne) et au Théâtre des Halles de Sierre, dans laquelle l'actrice et performeuse Julia Perazzini interroge la représentation féminine, et le rôle joué par le regard des autres dans la quête identitaire. Elle s'inspire du travail d'auto-représentation pratiqué avec un désespoir troublant par Marilyn Monroe et avec une lucidité effrayante par la plasticienne Cindy Sherman; cette confrontation s'articule autour de la multiplicité des êtres et la démultiplication de l'image, à l'instar de sérigraphies de Warhol et des incarnations infinies de Sherman. L'érotisation du corps, le jeu entre l'être, le paraître et le disparaître.

Newsletter

Managed by hemmer.ch